AU SOMMAIRE CE MOIS-CI

  • Chante, ô mon âme,  la louange du Seigneur !
  • L’art, la foi et l’évangélisation
  • Le « thé » de Marie
  • Méditation
  • Article régional
  • Informations régionales

Pour lire l’ensemble du Bulletin mensuel de votre région et rejoindre la grande famille du Rosaire et des dominicains, il faut vous abonner !

Pour en savoir plus et prendre contact, cliquez-sur le bouton ci-dessous

En Novembre c'est la Toussaint !

Intercédons pour nos morts !

Pour vous, qu’est-ce que la fête de la Toussaint ? Et toujours la même réponse à la question posée aux gens dans la rue : la fête des morts ! Le 1er novembre est effectivement un jour férié, pratique pour aller fleurir la tombe des ancêtres. Le 2 novembre, jour où les chrétiens prient justement pour les morts, est manifestement tombé dans l’oubli !

Or ce n’est pas la même chose. D’une part, de rendre grâce pour ces amis de Dieu connus ou inconnus qui jubilent dans la gloire du Ciel. D’autre part, de supplier le Seigneur de purifier ceux qui sont encore empêchés de jouir éternellement de l’Amour divin en direct.

Nos églises sont encore souvent pleines pour les funérailles. Occasion d’honorer une dernière fois un défunt disparu à tout jamais ? Ou, si l’on a un peu la foi, moment propice à sa pré-canonisation, histoire de penser qu’un jour nous aussi, malgré notre commune impiété, nous aurons bien droit au paradis ? Dieu seul connaît les cœurs !

Et pourtant il y a bien une différence entre la nécropole païenne (la ville des morts) et le cimetière chrétien (le lieu où l’on dort). La vision n’est pas la même, l’espérance non plus ! Nous chrétiens, c’est bien parce que nous fêtons la Toussaint que nous intercédons avec ferveur pour nos morts !

P. Antoine-Marie Berthaud, o.p.

Directeur du Rosaire de Bordeaux